Nous recourons aux cookies (ou témoins de connexion) afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible sur notre site web. Découvrez comment nous utilisons les cookies et comment vous pouvez modifier vos paramètres.

L'aide aux plus démunis maintenue

Le 15 décembre, les ministres de l'agriculture sont convenus de proroger le programme de distribution de denrées alimentaires aux personnes les plus démunies dans l'Union européenne, assurant ainsi le financement du programme pour les deux prochaines années.


© Fotolia.com

L'UE sera ainsi en mesure de continuer d'apporter aux personnes dans le besoin une aide sous forme de denrées alimentaires pour un montant de 480 millions d'euros en 2012 et 2013; les denrées seront fournies à des organismes caritatifs et à des services sociaux locaux, qui seront chargés de les distribuer.

Le programme révisé élargit l'éventail des produits fournis: les achats sur les marchés deviennent une source d'approvisionnement régulière pour le régime afin de compléter les stocks d'intervention, sur lesquels le programme était essentiellement fondé jusqu'à présent. Le programme sera intégralement financé par l'UE.

En avril, un arrêt du Tribunal avait annulé les dispositions du règlement qui autorisaient les achats sur le marché pour l'exercice 2009 du programme. Or, ces achats absorbaient 90 % des ressources attribuées pour cet exercice. L'accord dégagé par le Conseil permettra à l'Union européenne de continuer de financer le programme d'aide alimentaire jusqu'en 2014, une fois que le règlement aura été adopté aussi bien par le Parlement européen que par le Conseil, au début de l'année prochaine.

À défaut de l'accord dégagé par le Conseil, le programme pour 2012 se serait basé exclusivement sur les stocks d'intervention existants (soit un peu plus de 162 000 tonnes de céréales et un peu moins de 54 000 tonnes de lait écrémé en poudre), les États membres recevant moins du quart de ce qu'ils recevaient les années précédentes.

Sous l'effet de l'augmentation des prix des denrées alimentaires et en raison de la situation économique, le nombre de personnes dépendant de l'aide alimentaire s'est accru. Plus de dix-huit millions de citoyens européens bénéficient actuellement de ce programme. On estime à 43 millions le nombre de personnes dans l'UE qui sont menacées de pauvreté alimentaire, ce qui signifie qu'elles ne peuvent pas se permettre de prendre un repas adéquat tous les deux jours.

 

Pour de plus amples informations:
Press Flash (pdf)
Le financement de l'aide alimentaire pourrait évoluer (20.9.11)

Aidez-nous à améliorer ce site

Avez-vous trouvé l'information recherchée ?

Oui    Non


Que cherchiez-vous ?

Avez-vous des suggestions ?