Nous recourons aux cookies (ou témoins de connexion) afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible sur notre site web. Découvrez comment nous utilisons les cookies et comment vous pouvez modifier vos paramètres.

Europeana poursuit son développement

Europeana – Europe's online library, museum and archive – aims to make Europe's cultural and scientific heritage accessible to all. On 10 May, the Council adopted conclusions outlining the further development of the web site.


Wolfram von Eschenbach: Willehalm
(Fragment) Cgm 193,III.
© Bavarian State Library, Munich
Found through Europeana

Europeana poursuit son développement


Wolfram von Eschenbach: Willehalm
(Fragment) Cgm 193,III.
© Bibliothèque publique de Bavière, Munich.
Trouvé sur le site Europeana.

Europeana - bibliothèque, musée et centre d'archives en ligne de l'Europe - vise à rendre le patrimoine culturel et scientifique européen accessible à tous. Le 10 mai, le Conseil a adopté des conclusions esquissant la poursuite du développement du site Internet.

Le site donne actuellement accès à plus de 7 millions d'œuvres numérisées, dont des livres, des peintures, des films, des journaux, des photographies et des cartes. L'objectif est de mettre en ligne 10 millions d'objets numériques d'ici la fin de 2010. Europeana est un portail multilingue unique, hébergé par la Bibliothèque nationale des Pays-Bas. Le prototype a été lancé en novembre 2008, et une première version à part entière devrait être mise en ligne cette année. Les ministres ont souligné qu'Europeana devait continuer à améliorer son site, en présentant les pièces de manière plus attrayante, en perfectionnant les fonctions de recherche et en les rendant entièrement multilingues.

Le contenu est fourni par plus de 1 000 institutions culturelles de toute l'UE, mais les contributions demeurent inégales. Dans ses conclusions, le Conseil estime qu'il faut augmenter le nombre d'objets numériques accessibles via Europeana, dans le strict respect de la législation sur le droit d'auteur. Par ailleurs, une plus grande diversification géographique et un meilleur équilibre entre les types d'œuvres sont nécessaires.

Jusqu'à la mi-2011, Europeana sera cofinancée par la Commission, la France, l'Allemagne, les Pays‑Bas, l'Espagne, l'Italie, la Finlande, l'Irlande, la Lituanie et la Hongrie. La Commission est invitée à présenter une proposition pour le financement pérenne d'Europeana, accompagnée d'un projet visant à consolider le portail en tant que point de référence pour la culture européenne sur Internet.

Pour plus d'informations:

Conclusions du Conseil

Vidéo de la conférence de presse

Europeana

Aidez-nous à améliorer ce site

Avez-vous trouvé l'information recherchée ?

Oui    Non


Que cherchiez-vous ?

Avez-vous des suggestions ?